+33 (0)1 40 27 86 00
Lundi au Samedi 10h30-19h00

Beauté du kilim

Kilim d'Anatolie

Le Kilim vient d'Anatolie, carrefour des civilisations anciennes dont les cultures se reflètent toujours dans les symboles, dont il est orné. C'est là qu'on trouve la plus grande richesse et la plus grande variété de dessins et de couleurs.
Par l’esthétisme de leurs motifs, acquis grâce à la technique du tissage à fentes, les Kilims correspondent à notre sensibilité d’aujourd’hui, davantage que les tapis d’Orient.

 

Chaque kilim est unique

Par son tissage artisanal, un kilim est authentique et unique.
Sa beauté émane de ses dessins et de ses couleurs vives, ainsi que d'un travail traditionnel de tissage propre à chaque tribu, voire à chaque tisserand.

 

L'Usage du Kilim

A l'origine, le kilim servait de couverture et à protéger le sol des mosquées et des yourte (tentes de nomades). Les nomades ou les populations paysannes semi-nomades tissaient pour fabriquer différents objets : tapis, sacs à blé, tentures, berceaux, sacoches de chameau ... Tissés par les femmes pour leur trousseau de mariage, certains kilims dont la beauté faisait leur fierté étaient conservés dans des coffres comme valeurs sures susceptibles d'être troquées en cas de besoin. Introduit aujourd'hui dans nos intérieurs occidentaux, le kilim est apprécié non seulement pour sa valeur décorative, mais aussi pour œuvre d'art relatant un passé nomade. Utilisés essentiellement au sol comme tapis, on les retrouve aussi sur les murs, en jeté de canapé, tête de lit, rideaux

Voici quelques critères pour apprécier la valeur d'un kilim

La beauté et rareté des couleurs
La beauté et rareté des motifs
L'harmonie de la composition
Le format du tapis (les tailles carré ou + 2m de large sont plus rares)
L'âge du kilim.
L'origine (Anatolie, Caucase en tête)
L'état de conservation
L'emploi ou non de couleurs naturelles